"Nulla aesthetica sine etica" : le critique d'art espagnol Vicente Aguilera Cerni

par Paula Barreiro López

(Critique d'art, N°34 - automne 2009)

"Dans l'Espagne d'aujourd'hui, on peut écrire -sur l'art- ce que l'on veut. Et ici surgit la première limite à la liberté, qui est qualitative: on peut écrire sur l'art ce que l'on veut, pourvu que ce soit exclusivement sur l'art [...]. Il faut avoir une conception 'esthéticienne' de l'art". Ces mots, prononcés par Vicente Aguilera Cerni pendant le Congrès de l'Association internationale des critiques d'art (AICA) à Prague en 1966, révèle à la critique...

Dossier complet [PDF] 275.7 KB

Illustration_ensemble_site

Documents provenant des dossiers "IV Biennale de San Marino, 1963" et du "XII Convegno Internazionale artisti, critici i studiosi d'arte de Rimini, 1963" © Archives de la critique d'art, fonds Pierre Restany

Voir aussi...

Archives de la critique d'art