René Block

par Nicolas Brulhart

(Critique d'art, N°46 - printemps 2016)

Il est difficile de synthétiser la vie d’un homme, qui plus est lorsque celle-ci se constitue par le refus de se figer dans une identité professionnelle. René Block est formé au métier de peintre sur verre. Avec ses collègues KP Bremer, Markus Lüperz, il se confronte à l’art contemporain en fréquentant la Haus Lange de Krefeld. Le programme des Nouveaux Réalistes que présente Paul Wember laisse le jeune homme dubitatif. A 22 ans, celui qui veut pourtant aider les artistes, ne s’estimant pas assez charismatique pour en être un lui-même, s’installe à Berlin. [...]

/

It is hard to sum up a man’s life, and all the more so when this life refuses to be pigeonholed in any professional identity. René Block was trained to be a painter on glass. With his colleagues KP Bremer and Markus Lüperz, he tackled contemporary art by spending time at the Haus Lange in Krefeld. The New Realists’ programme presented by Paul Wember left the young man full of doubts. At the age of 22, he settled in Berlin, keen to help artists, but reckoning that he was insufficiently charismatic to be one himself. [...]

Portrait complet [PDF] 77.9 KB

Rene_block_site

René Block dans son bureau à la galerie, avec l’affiche Hommage à Berlin, 1969 © KP Brehmer / KP Brehmer Nachlass, Berlin

Voir aussi...

Archives de la critique d'art